une fenêtre ouverte

Khady Sylla

Tu te regardes dans un miroir brisé.
Tu vois des morceaux de ton visage. Ton visage est en miettes.
Et celui qui te regarde dans le miroir brisé, il voit des morceaux d’images de ton visage.
Lequel d’entre vous arrivera à reconstituer le puzzle ?
Peut-être n’êtes-vous pas du même côté du miroir ?
C’était le vide.
Je délirais, je monologuais à haute voix, je n’avais aucune idée du monde qui m’entourait.
Je me sentais me dissoudre dans la lumière,
elle me paraissait trop vive.
Elle me pénétrait par tous mes pores.
Je ne me sentais plus entière. J’étais des fragments de Khady.
Je basculais dans la folie.
Comment dire la folie ? Comment exprimer la souffrance qui l’accompagne ? En 1994, alors qu’elle basculait dans la maladie, Khady Sylla, la réalisatrice, a rencontré Aminta Ngomqui exhibait alors sa folie librement sans craindre la provocation. Pendant les années de souffrance de Khady, Aminta fut sa fenêtre sur le monde.

durée 52'
selections, festivals

Prix premier, FID Marseille 2005,
IDFA Amsterdam 2005,
Prix Bruno Mersch, Filmer à tout prix, Bruxelles 2006,
Sélectionné à Gap, Milan, Florence...

+ d'infos

Production : Athénaïse, Guiss Guiss Communication
Année de production : 2005
Image : Charlie Van Damme
Son : Mbaye Samb, Eric Munch
Montage : Amrita David